Thérapies

Somatic Experiencing® : comment le corps peut dissiper le traumatisme

Peter Levine, ancien ingénieur qui a étudié le stress chez l’homme et chez les animaux sauvages, a apporté une révolution dans notre compréhension du psychotraumatisme :

Le trauma est une dérégulation du système nerveux autonome.

Un traumatisme a bien des répercussions psychologiques, émotionnelles, somatiques… mais pour Peter Levine, ce ne sont pas les causes mais bien les conséquences de ce dérèglement.

Combattre ou fuir… ou se figer

Dans des circonstances normales, notre système nerveux (en grande partie grâce au cerveau reptilien, archaique) connaît deux réponses réflexes face à un danger : combattre ou fuir.
Dans les deux cas, l’organisme va se mettre en état d’agir en passant sous le contrôle du système sympathique : afflux de sang dans les muscles, augmentation du rythme cardiaque, … puis reviendra à l’état de repos une fois le danger passé.

La théorie polyvagale apportée par Porges en 1995 décrit une troisième réponse : le figement.
Lorsqu’il n’est plus possible de fuir ou de combattre, l’organisme semble se débrancher. Un animal sauvage tombera, comme s’il était mort – pour ne se relever qu’une fois le prédateur parti.
Pour un être humain, l’exemple le plus flagrant est la sidération décrite par de nombreuses victimes de viol (qui s’entendent souvent demander, y compris au tribunal « mais pourquoi ne vous êtes-vous pas défendu ? »)

Cet état est combine les deux précédents, le système est à la fois activé et retenu. Le sujet semble mort, mais en même temps il prépare sa réponse de fuite ou de combat. Sous cette apparence de calme, une grande quantité d’énergie est ainsi déployée, mais inhibée.

Libérer l’énergie du figement

Chez l’animal, une fois le danger passé, l’énergie stockée sera libérée brutalement par des mouvements étranges : l’animal semble fuir et attaquer de façon désordonnée un adversaire imaginaire.

Chez l’homme, bien souvent ce processus ne va pas jusqu’au bout, et la personne reste figée. L’énergie qui n’est pas libérée reste active, et va perturber le système nerveux autonome.
La personne figée, activée et stressée en permanence, sera hypervigilante, plus encline à percevoir des situations anodines comme dangereuses, à réagir comme si elle était attaquée (ce qui correspond à ce que vit encore son organisme)
Dans le même temps, l’inhibition (destinée à faire le mort), pourra la plonger dans la dépression, ou la couper de ses sensations et de ses émotions.
Bref, la Somatic Experiencing voit dans le trouble de stress post-traumatique l’expression d’un système nerveux autonome déréglé car figé.

C’est la possibilité de sortir de ces figements anciens qui constitue le noyau de la Somatic Experiencing.

Pour la SE, on ne traite donc pas l’événement (qui est passé et qu’on ne peut plus changer), mais on s’attaque aux traces qu’il a laissé dans le système nerveux, et surtout on rétablit l’équilibre du système.

Le point de départ principal est de se relier à la capacité de ressenti du corps. Un trauma superpose des peurs, des colères, à toutes les situations que nous vivons, et nous maintient dans l’illusion que nous sommes en danger.
Le corps, lui, ici et maintenant, peut percevoir qu’il est en sécurité, et « de l’intérieur », désamorcer peu à peu le figement.

Cette méthode thérapeutique très douce vise, en utilisant le corps, les émotions, les pensées, les mouvements, à sortir de ce figement et à permettre une circulation plus fluide entre les différents états physiologiques – un rétablissement des fonctions

Pour mieux comprendre ce qu’est la thérapie SE (Somatic Experiencing)

À lire :

Réveiller le tigre,
Guérir le traumatisme
Peter A. Levine

Des explications et ressources concernant la Somatic Experiencing sur le site de l’APFSE
(l’APFSE a pour objet de développer et de favoriser la pratique, l’enseignement, la recherche et la promotion de la Somatic Experiencing)

Une vidéo de Peter Levine qui parle de trauma, du corps, et de sa capacité à sortir du trauma.

Je viens de suivre une session de formation Somatic Experiencing à Lille, d’où l’écriture de cet article de présentation très sommaire.

Vous pourriez également aimer...